La Picardie

Cette belle région de Picardie est assez méconnue, au point que très peu savent quels départements la composent. Elle mérite pourtant le détour, pour toutes les beautés qu’elle possède et tous les plaisirs qu’elle offre. La Picardie est une réunion immense, qui s’étend de la Manche aux portes de Reims et de la banlieue parisienne aux limites du Nord – Pas de Calais. Désormais fusionnée avec le Nord et le Pas de Calais, dont elle fait plus de deux fois la superficie, pour former les Hauts de France, elle n’en reste pas moins un lieu de visite à découvrir.

Château Chantilly

La Picardie : un patrimoine culturel ignoré

Ce n’est pas tant son patrimoine culturel que l’on méconnaît, mais le fait qu’il est situé en Picardie. Qui n’a jamais entendu parler des Cathédrales d’Amiens ou de Beauvais, du domaine royal de Chantilly, du Vase de Soissons ou de l’Ordonnance de Villers-Cotterêts, à l’origine de la généralisation du Français comme langue de la France ? Tous ces sites historiques sont situés en Picardie.

Certains de ses monuments et sites sont classés au Patrimoine mondial de l’UNESCO, comme les beffrois de Saint-Riquier, d’Abbeville, de Rue, d’Amiens, de Lucheux ou de Doullens, ainsi que la Cathédrale d’Amiens. D’autres sont en voie de classement, au titre des « Sites de la Grande Guerre), avec le Chemin des Dames ou les Champs de bataille en Somme.

Les trois départements de l’Aisne, de l’Oise et de la Somme regorgent de monuments inscrits ou classés Monuments historiques :

  • de nombreuses églises,
  • des châteaux,
  • d’anciennes manufactures (glaces, verrerie, céramique, chandelles, boutons),
  • des mémoriaux de guerre et des tranchées,
  • des ponts,
  • des vendangeoirs,
  • des moulins,
  • et même des menhirs.
  • La Picardie est aussi le berceau de nombreuses personnalités artistiques :
  • Paul Claudel,
  • Alexandre Dumas,
  • Matisse,
  • Jules Verne,
  • Choderlos de Laclos,
  • Racine,
  • La Fontaine,

sans compter l’ineffable Cauet ou le non moins fabuleux Michou.

Un patrimoine naturel exceptionnel

La Picardie est un vaste enchevêtrement de bocages et prairies, de landes, d’étangs, tourbières et marais, de falaises vives et mortes, de bois et forêts, de dunes et d’estuaires.

La richesse faunistique et floristique de la Baie de Somme est internationalement reconnue. Le site a d’ailleurs été classé en réserve naturelle. Elle abrite une population de phoques importante et constitue un site de passage pour les limicoles et les oiseaux d’eau (bécassines, colverts, huitriers-pies, sarcelles, etc. Régulièrement menacée d’ensablement, elle n’en fait pas moins partie des plus belles baies du monde et pourrait être labellisée « Grand site national ».

Les Hortillonnages d’Amiens constituent également un site naturel exceptionnel. Parcourues d’une multitude de canaux, les terres alluviales sont propices au maraîchage. Les hortillons étaient les cultivateurs de ces terres, se déplaçant d’une parcelle à l’autre sur leurs barques « à cornets ».

La Picardie regorge aussi de jardins paysagers : les Jardins de Bagatelle à Abbeville, l’Herbarium des Remparts de Saint-Valéry sur Somme, le Jardin du Château de la Muette à Largny sur Automne, le Parc et les Jardins du Château de Chantilly et du Château de Compiègne, etc.

Cathédrale de Beauvais

Quoi faire en Picardie

Si un quart des habitants de Picardie voudraient en partir, c’est plus pour le manque d’opportunités d’embauche que pour la qualité de vie de la région. Au contraire, les collectivités se démènent pour donner à ses résidents l’envie de rester et pour attirer les touristes pour un weekend ou une semaine en Picardie. Le pari est plutôt réussi puisque la région offre de nombreuses possibilités de loisirs.

Outre les châteaux à visiter, les musées sont légion en Picardie. Nous vous en proposons ici quelques-uns mais la liste n’est pas exhaustive :

Retrouvez aussi plus d’infos sur :

Le Musée de Picardie

Situé dans la ville d’Amiens, il aborde différentes thématiques : beaux-arts, archéologie, architecture et statuaire religieuse, et la visite commence dès l’entrée, par l’œuvre de Sol Lewitt, Wall Drawing 711, une peinture monumentale qui couvre la rotonde du musée, du sol au plafond.

Le Château de Chantilly


Incontournable pour les amoureux des chevaux et des courses hippiques, le Domaine de Chantilly offre de nombreuses autres activités :

  • la visite du Château,
  • le parc et les Jardins dessinés par Le Nôtre,
  • le musée Condé,
  • le Petit Château.
  • La Cathédrale d’Amiens

Avec sa voûte de plus de 40 mètres de haut, la Cathédrale d’Amiens est la plus imposante cathédrale de France. Elle est deux fois plus grande que la Cathédrale Notre-Dame de Paris. En été, elle est éclairée le soir et les jeux de lumière lui rendent son lustre d’antan.

Le Familistère de Guise

Situé à Guise, non loin de Saint Quentin et de Laon, le Familistère a été construit par le concepteur des poêles Godin, Jean-Baptiste Godin, pour abriter ses employés et leurs familles. Il comporte tous les services dont une famille peut rêver, à proximité immédiate de son lieu de travail. Le Familistère a été transformé en musée et propose des ateliers ou des jeux de pistes pour les enfants et les familles sur les traces des ouvriers de la fin du 19ème siècle.

Le Chemin des Dames

Ce chemin aurait été conçu, entre Soissons et Laon, pour que les filles de Louis XV puissent rejoindre leur gouvernante, depuis la capitale. Il offre un paysage magnifique, mais ce n’est pas la raison de sa renommée. C’est en effet l’un des sites les plus sanglants de la Grande Guerre, dans lequel l’agriculture a été interdite, faute de pouvoir retirer toutes les munitions dont il est jonché. Sous le sol, une ancienne carrière abrite un musée de la Grande Guerre, retraçant l’histoire de la « creute », tenue par les Allemands et investie partiellement par les Français. Un lieu de mémoire émouvant, cruellement beau.

Le centre Sir John Monash

Situé à Fouilloy, près de Villers-Bretonneux, ce centre d’interprétation a été élevé à la mémoire des militaires australiens qui, avec leurs épouses, ont servi pendant la Grande Guerre sur le front ouest. Pour profiter pleinement du site, il vous faudra installer sur votre smartphone l’application SJMC.

Gastronomie picarde

Les plats typiques de la Picardie sont très nombreux et variés, comme cette vaste région. Le Maroilles, spécialité partagée avec le Nord, est un fromage d’appellation d’origine contrôlée, tout comme l’agneau de pré salé de la Baie de Somme.

Les Picards vous cuisineront volontiers leur flamiche, tarte fine recouverte d’un mélange d’œufs et de crème. La flamiche picarde est aux « porions » (comprenez les poireaux) ou au Maroilles. Mais vous ne pourrez pas repartir de Picardie sans avoir dégusté la ficelle picarde (sorte de crêpe au jambon, champignons et crème fraîche), les haricots de Soissons, la confiture de lait ou les macarons amiénois.

Palais royal de Compiègne

Les meilleurs restaurants de Picardie

La région dénombre 23 restaurants gastronomiques classés au Gault et Millau.

La Flamiche – Roye (80)

Chef Gachignard propose des plats très fins, aussi beaux que délicieux, comme le « foie chaud de canard à la plancha et figues rôties aux épices des pharaons, chutney au vin de Maury et quelques feuilles de mâche acidulées » ou « la minute de Saint-Jacques rôties, déclinaison sur l’avocat » ou encore « la dacquoise au chocolat blanc méli-mélo de fruits exotiques ». Menu à 60 euros. Le midi, une assiette du jour vous est servie avec mise en bouche, mignardises et verre de vin, pour 22 euros.

Le Donatello – Chantilly (60)

Chef Archinard vous propose en entrée son « œuf parfait, mousseline de coco tarbais à la truffe noire, poitrine fumée châtaigne, jus de poulet » pour 14 euros. Le plat n’est pas moins attirant : « filet de dorade, caviar d’aubergines, ail noir, artichauts, poireaux crayon jus barigoule », pour 24 euros. Au final, vous pourrez déguster un menu gastronomique dans un cadre exceptionnel pour moins de 40 euros.

La Petite Auberge – Laon (02)

Petit dîner ou grand rendez-vous, la cuisine de Willi-Marc Zorn est recherchée. Vous pourrez vous laisser tenter par un menu gourmand comprenant « foie gras chaud en escalope, mijotée de lentillons de Champagne, émulsion au lard et oignons », Poulet de Licques, purée de panais et poire, sauce liée au pain d’épices » et dessert surprise, pour 43 euros. Amateurs de vin, vous disposerez d’un choix étonnant parmi les 200 crus de la carte. Si le choix vous fait peur, rassurez-vous, le chef propose sur sa carte le verre de vin idéal pour accompagner chaque plat.

Où dormir en Picardie

En matière d’hébergement comme en matière de restaurants, les choix sont vastes et adaptés à toutes les bourses.

Vous pourrez aussi bien choisir des chambres d’hôtes luxueuses, comme le Jardin des Fables – La Florentine à Château-Thierry ou le Cœur de Beauvais à Beauvais, ou le camping (Le Royon à Fort-Mahon-Plage, Le Rompval à Mers-les-Bains, la Ferme de Mayocq au Crotoy).

Les hôtels picards sont également nombreux et confortables :

  • Le Chantilly (à Chantilly),
  • Le Château de la Marlière (à Fourmies),
  • L’Auberge du Jeu de Paume (à Chantilly),
  • Le Château de la Marjolaine (à Essômes-sur-Marne),
  • Le Château de Noyelles – Baie de Somme (à Noyelles-sur-Mer),
  • L’Hôtel – Spa Les Corderies (à Saint-Valéry sur Somme).

Les lieux, sites, restaurants et hébergements cités ici ne sont évidemment pas exhaustifs. La région est vaste et vous aurez l’occasion de la découvrir tout au long de ce site.