Il faut ce faire vacciner contre la fièvre jaune si vous prévoyez-vous de partir en vacances en Amérique du Sud ou en Afrique subsaharienn. En effet, ce vaccin est obligatoire pour pouvoir entrer sur le territoire de certaines régions. Bien que le vaccin soit efficace et existe depuis plus de 60 ans, on constate une augmentation du nombre de personnes atteintes par cette maladie. Il convient donc de faire plus attention et de prendre en compte l’avis des médecins sur le sujet. Si vous devez faire le vaccin, l’injection se fera au plus tard 10 jours avant votre départ.

Cause et symptômes

La fièvre jaune est une maladie qui est causée par le virus amaril provenant d’un moustique dénommé Aedes. Une seule piqûre de cet insecte est fortement néfaste pour l’Homme. Selon ce centre de vaccination contre la fièvre jaune, deux phases caractérisent cette pathologie aigue. La première phase se manifeste par des vomissements, de la fièvre et des douleurs musculaires.

Les patients ont aussi des céphalées, des frissons et sont parfois victimes d’anorexie. De la bradycardie est aussi décelée chez certains malades. La deuxième phase touche environ 15% des malades. Elle se manifeste par de la jaunisse et des douleurs abdominales persistantes. La fièvre aussi est constante et les vomissements sont accompagnés de manifestations hémorragiques. 10 à 15 jours après le début de la maladie, la moitié des patients décèdent.

Le vaccin contre la fièvre jaune

Le vaccin contre la fièvre jaune est efficace à 100%, il est constitué de virus vivants atténués. Une seule dose permet de protéger la personne durant toute sa vie. Toutefois, cela n’est valable que si le système immunitaire de la personne concernée est en bon état.

Pour les personnes dont le vaccin n’est pas effectif à vie, un rappel est nécessaire. C’est le cas des enfants de moins de 2 ans et des femmes enceintes. C’est aussi le cas des gens qui sont exposés à des risques de contamination. Il peut par exemple s’agir des personnes qui travaillent près des lieux où surviennent les épidémies de fièvre jaune. Les anticorps des concernés devront être dosés et une dose de rappel du vaccin devra se faire après 10 ans. Ce dosage des anticorps et ce rappel après 10 ans s’adresse aussi aux personnes qui ont bénéficié d’une transplantation de moelle osseuse et à celles qui ont des affections du système immunitaire.

Effets indésirables et contre-indications

Malgré son utilité indéniable, le vaccin contre la fièvre jaune connaît toutefois quelques points négatifs. C’est le cas des réactions allergiques chez certains patients. Dans 10 à 30% des cas, les personnes qui ont reçu le vaccin se retrouvent dans un état grippal, quelques jours après le traitement. Néanmoins, cet état ne dure pas plus d’une journée. Pour ce qui est des contre-indications, le vaccin contre la fièvre jaune ne sera pas administré chez la femme enceinte car il peut présenter un risque pour le fœtus. Pour les personnes sujettes à des allergies, le vaccin est aussi déconseillé, notamment pour les allergies aux œufs et aux protéines du poulet.